Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Mundo Latino

Equateur : le tribunal électoral confirme la destitution du maire de Quito

02 juillet 2021 à 10h00 Par Jérome Pasanau
Jorge Yunda est soupçonné de corruption dans l'acquisition de 100 000 tests anti-covid qui aurait coûté quelque 4,2 millions de dollars à la municipalité.
Crédit photo : Pixabay

Le Tribunal contentieux électoral (TCE) en Equateur a confirmé, jeudi 1er juillet, la destitution du maire de Quito Jorge Yunda, décidée il y a un mois par le conseil municipal pour incompétence.

Le maire avait fait appel de cette décision mais les cinq juges de ce tribunal l'ont reconnue valide à l'unanimité.

Jorge Yunda, également poursuivi par la justice pour corruption présumée, avait plaidé devant le tribunal que 14 des 21 conseillers municipaux ayant voté pour sa destitution n'avaient pas respecté les normes et procédures légales. «La décision du TCE m'empêche pas l'exercice de mes fonctions», a réagi Jorge Yunda sur Twitter.

Ce dernier a également présenté devant la justice un recours en référé partiellement accepté par le tribunal et qui devra être infirmé ou confirmé par une cour supérieure. C'est sur ce recours qu'il s'appuie pour justifier son maintien en fonctions. Mais le vice-maire de la capitale équatorienne Santiago Guarderas, a indiqué de son côté qu'il assumerait les fonctions de maire dès que le tribunal aura notifié sa décision au conseil municipal. 

Jorge Yunda avait été élu pour quatre ans en 2019. Il est soupçonné de corruption dans l'acquisition de 100 000 tests anti-covid qui aurait coûté quelque 4,2 millions de dollars à la municipalité, selon les services du procureur.