Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Mundo Latino

En Colombie, l’armée se déploie dans Cali après de nouvelles violences (vidéo)

31 mai 2021 à 10h00 Par Jérome Pasanau
Ces violences interviennent un mois exactement après le soulèvement du 28 avril contre un projet de réforme fiscale, vite abandonné, porté par le président de droite Ivan Duque.
Crédit photo : Twitter @GlobalNewsEU

Sur décision du président Ivan Duque, plus d’un millier de soldats ont patrouillé samedi 29 mai à Cali, où au moins treize personnes ont été tuées vendredi.

Au lendemain d’affrontements entre policiers et manifestants qui ont fait au moins treize morts, les rues de la troisième ville du pays étaient presque désertes samedi. Au moins huit personnes ont succombé à des tirs d’arme à feu, a indiqué la police. Un enquêteur du parquet de Cali aurait tiré sur la foule, tuant deux civils, avant d’être lynché par les manifestants, selon le parquet.

Ces violences interviennent un mois exactement après le soulèvement du 28 avril contre un projet de réforme fiscale, vite abandonné, porté par le président de droite Ivan Duque. Le projet visait à augmenter la TVA et à élargir la base de l’impôt sur le revenu.

En un mois de soulèvement populaire, au moins 59 personnes sont mortes, dont deux policiers selon un décompte officiel. Quelque 2 300 personnes ont également été blessées et 123 sont portées disparues. Human Rights Watch évoque jusqu’à 63 morts.

Depuis un mois, le scénario est presque toujours le même : le jour, les manifestations sont pacifiques et créatives ; la nuit, la rébellion se transforme en émeutes où mortiers d’artifice et cocktails Molotov se mélangent aux tirs à balles réelles. Plus de 1 100 soldats ont été déployés pour rétablir l’ordre à Cali. Dans un décret signé vendredi soir, Ivan Duque a activé un dispositif de soutien militaire d’environ 7 000 hommes pour les dix départements où des barrages routiers ont été dressés.