Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Elle meurt d’une crise cardiaque malgré cinq appels au Samu

28 novembre 2019 à 17h30 Par A.L.
Crédit photo : Pixabay

Une femme de 62 ans est décédée d'une crise cardiaque le 14 septembre dernier, malgré cinq appels passés au SAMU. Une plainte a été déposée après que l'ambulance soit arrivée une heure après le premier appel.

Une femme originaire de Lachappelle-Sous-Chaux, près de Belfort, est morte d’un infarctus malgré les cinq appels passés au SAMU. Alors qu'elle était en famille à son domicile, Edith, une jeune retraitée âgée de 62 ans, ne se sent pas bien. En cause ? Des douleurs dans le bras et des difficultés pour respirer. Sa fille Anne-Sophie prévient donc le SAMU en appelant le numéro 15, à 15h22. Au bout du fil décroche un médecin régulatrice à qui elle expose les symptômes dont souffre sa mère, précisant également son hypertension et le traitement qu'elle suit pour cela. "Ma mère ne se sent pas bien, elle a mal dans le bras, elle a vomi et elle a du mal à respirer", peut-on entendre dans un premier enregistrement. "On va la voir puisqu’elle ne se sent pas bien. Vous savez, il y a beaucoup de gastros en ce moment", a alors répondu la professionnelle de santé, ajoutant qu’une ambulance devrait arriver "dans l’heure".

Pas de nouvelles du SAMU

Vingt-cinq minutes plus tard, le SAMU n'est toujours pas là. À 15h52, a fille d'Edith les rappelle paniquée : "Elle est en train de faire un arrêt cardiaque, elle ne respire plus, ça fait 25 minutes que vous me dites que vous arrivez !". La famille pratique un massage cardiaque en ayant un opérateur au bout du fil. À 16h05, le mari de la victime rappelle le centre d’urgence pour demander pourquoi le SAMU n’est toujours pas là. Entre-temps, les ambulanciers sont arrivés au domicile de la famille pour tenter de réanimer Edith. "Depuis tout à l’heure qu’on nous mène en bateau. (...) Si elle décède ce sera de votre faute”, s’emporte le mari contre l’opératrice, qui lui répète une nouvelle fois que le SAMU est censé arriver. Il y aura eu cinq appels en tout pour que la sexagénaire soit prise en charge par le SAMU. Au final, la sexagénaire meurt en réanimation au centre hospitalier de Trévenans. 

"J’attends qu’ils reconnaissent leurs torts. J’ai été claire sur les symptômes de ma mère, ils sont partis sur une autre chose... Je suis restée tout le temps vers ma maman. Il a fallu attendre 40 minutes avant qu’une ambulance arrive, une heure avant que le SAMU soit là. Je ne comprends pas”, confie Anne-Sophie, à France 3 Bourgogne-France-Comté. La famille a porté plainte.