Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

El Inca: le film sur le célèbre boxeur créer la polémique !

26 mai 2017 à 19h25 Par Ludo

Rebondissement au Vénézuela, quelques semaines après la sortie du film consacré à un célèbre boxeur.

Edwin Valero était une star de la boxe vénézuélienne. Les supporters le surnommaient « El Inca », à cause de ses traits particulièrement marqués. Pendant les combats de boxe, il arborait fièrement sur son torse un tatouage de l’ancien président Hugo Chavez, décédé en 2013. On disait à l’époque que le leader de la révolution  avait trouvé son icône sur le ring. Malheureusement, le boxeur était aussi un champion des violences conjugales. Il a même très mal tourné. En 2010, il a assassiné sa femme puis s’est suicidé. Triste clap de fin. Au Vénézuela, son histoire passionne les foules depuis longtemps et un jeune cinéaste a décidé d’en faire un film.

El Inca est sorti en salle à Caracas le 25 novembre 2016. Le premier week-end, il a battu les records de fréquentation. Quelques jours plus tard, un juge a retiré le film de l’affiche et confisqué tout le matériel, une décision inédite dans les annales de la cinématographie locale. Le motif ? Une plainte au nom des héritiers du boxeur invoquant un éventuel préjudice psychologique. Chose étrange pour ce genre d’affaire, ni les plaignants, ni le magistrat n’avaient pris la peine de visionner le film en question. Ils ne se sont décidés à le faire que récemment et ont exigés de couper au montage de nombreuses scènes du film. L’appel en justice était prévu en avril, mais les délais de la justice vénézuélienne sont impénétrables et la censure court toujours alors que le film doit sortir dans d’autres pays latinos.

Interrogé par la presse, Ignacio Castillo, le réalisateur s’est dit catastrophé. Avec la production, ils avaient selon lui pris toutes les précautions pour éviter de charger leur antihéros et ses proches. « C’est une fiction, qui raconte l’histoire de deux points de vue différents », se justifie le jeune cinéaste. On espère pouvoir juger sur pièce bientôt. Le film est toujours en attente d’une sortie en Europe.