Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Descemer Bueno se réjouit du succès des latinos en Europe !

08 septembre 2017 à 17h15 Par Ludovic Vilain
Crédit photo : DR

Le chanteur cubain n’en revient toujours pas du triomphe de son duo avec Enrique Iglesias mais essaie d’analyser le phénomène.

On peut penser que Descemer Bueno sait de quoi il parle quand il évoque les raisons du succès des sons latinos en Europe quand on voit comme sont perçus ses titres «Bailando» ou «Subeme la radio», le célèbre duo avec Enrique Iglesias. Le musicien cubain reconnaît en effet que ces deux chansons lui ont apporté une popularité incroyable de ce côté-ci de l’Atlantique même s’il avoue qu’il en a été le premier surpris. Aujourd’hui avec un peu plus de recul, il comprend le phénomène « latino » qui déferle sur la France, l’Espagne, ou le Portugal et bien sûr il s’en réjouit.

 

Récemment de passage à Lisbonne justement, il a accordé une interview à un journal local dans laquelle il raconte qu’il a l’impression que partout en Europe où triomphait la musique pop anglo-saxonne, la vague latino a tout submergé sur son passage. Pour lui, comme pour d’autres observateurs, le phénomène ne date pas d’hier bien sûr mais il a tendance à s’intensifier ces derniers temps. Bien sûr, la tornade « Despacito » et le tube « Mi Gente » de J Balvin ont largement contribué à ce succès du son latino en Europe. Modeste, Descemer Bueno a cité quelques-uns de ces collègues artistes sans trop tirer la couverture à lui.

Un peu chauvin quand même, le musicien se dit aussi très heureux de la place que se taille des artistes originaires de Cuba comme lui. Il cite par exemple les groupes Gente de Zona ou son compatriote Jacob Forever qui cartonne avec le tube «  Hasta que e seque el malecon ». Autant de rythmes « calientes » qui pour lui reflètent bien la joie de vivre et la culture musicale cubaine. Des rythmes dont il espère que le public européen ne se lassera pas de si tôt. Sur ce point-là aussi, on partage largement son analyse.