Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Toutes les infos

Des organes humains imprimés en 3D !

08 juin 2017 à 17h11 Par Ludo

La construction de tissus humains par imprimante 3D est désormais une réalité. En prime de palier à un possible manque de dons d'organes, la solution est aussi peu coûteuse ! Dernièrement une main a été conçue pour une petite fille pour une dizaine d'euros.

Une main pour Lola

Et cette prouesse technologique n’a pas été faite aux Etats-Unis mais bien en France du côté de la Bretagne à Saint-Brieuc. Lola, 5 ans est née sans main droite. Mais désormais c’est du passé puisque le Fab Lab local, un espace dans lequel des technologies sont mises à disposition de tous, lui en a construit une sur mesure. Et pour se faire, le Fab Lab s’est basé sur les plans de l’association Enabling the Future. Depuis le lancement de l’imprimante 3D, elle s’est spécialisée dans la conception de prothèse.

Mais l’imprimante 3D n’a pas seulement permis de concevoir des prothèses à des prix dérisoires (une dizaine d’euros pour la main de Lola, fabriquée avec des matériaux plastique). Non la technologie pourrait aussi régler le problème de l’infertilité.

Un ovaire artificiel a été crée

Et si on trouvait une solution à l’infertilité ? C’est ce qu’espère faire un groupe de chercheur qui vient de concevoir un ovaire artificiel. Et selon l’étude parue dans la revue Nature Communication, l’organe synthétique a déjà permis de traiter l’infertilité de souris de laboratoires qui étaient stériles.

En effet sur les sept souris greffées d’un ovaire artificiel, trois ont donné naissance à des souriceaux parfaitement normaux et ont même pu les allaiter. Mais avant que cette technologie ne soit possiblement un jour adaptée aux humains, il faudra attendre au moins une décennie.

En tout cas du chemin a été parcouru depuis l’invention de l’imprimante 3D et sa généralisation au grand public début 2010. Au départ d’ailleurs, la science ne voyait pas vraiment de possibles débouchés pour sa branche. Les médecins ont commencé à s’en servir comme d’outil d’entrainement justement. En gros des organes étaient imprimés en 3D pour que les étudiants en chirurgie puissent apprendre les techniques opératoires.

Et à noter qu’au Brésil, on a trouvé aussi une autre innovation pour soigner les brûlures importantes, de la peau de poisson !

Maud Tambellini