Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Mundo Latino

Des milliers d’indigènes péruviens menacés par une pollution aux métaux lourds

20 mai 2021 à 09h00 Par Jérome Pasanau
Le Pérou est l'un des principaux producteurs mondiaux de cuivre, d’or, d’argent, de zinc et de plomb.
Crédit photo : Wikipédia

Selon Amnesty International, 8 000 indigènes au Pérou seraient exposés à de hauts niveaux de métaux et de substances chimiques.

Amnesty International lance l’alerte. Selon l’ONG, qui a publié un rapport le 18 mai, quelque 8 000 indigènes au Pérou seraient menacés par une pollution aux métaux lourds. Leur organisme présenterait des niveaux élevés de plomb, d'arsenic et de mercure en raison de l'exploitation minière près de villages, dans la province d'Espinar.

Le Pérou est l'un des principaux producteurs mondiaux de cuivre, d’or, d’argent, de zinc et de plomb. « Les niveaux de métaux et substances toxiques (plomb, cadmium, arsenic, mercure et manganèse) découverts chez les participants à l'étude démontrent le risque pour la santé auquel sont exposées les communautés indigènes dans la province d'Espinar », pointe le rapport de l'organisation de défense des droits humains, issu d'une enquête de trois ans autour de la zone minière d'Ataccapay contrôlée par le géant anglo-suisse Glencore.

L'enquête a analysé les métaux et substances toxiques chez 150 volontaires ainsi que la qualité de l'eau dans 292 endroits situés dans la zone concernée. La présence de métaux lourds dans l'organisme « peut générer différentes sortes de maladies, des nausées, des vomissements, certains types de cancers et des problèmes hépatiques » explique la responsable de l'enquête, María José Veramendi.

Lors des entretiens individuels effectués durant l'enquête, les habitants ont fait état de symptômes comme des maux de tête, des problèmes rénaux, de prostate ou dentaires, et des affections de l'estomac, a-t-elle expliqué. Des tumeurs cancéreuses ont été signalées par deux personnes. María José Veramendi exhorte les autorités sanitaires à « établir un programme de vigilance épidémiologique permanent dans la province d'Espinar pour déterminer l'impact global sur la population exposée ».

Les habitants « vivent une double urgence, avec la contamination et le Covid-19 » souligne-t-elle. Au Pérou, selon des chiffres officiels, dix millions de personnes risquent une exposition aux métaux lourds, plus de 20% à des métalloïdes comme l'arsenic et plus de 6% aux hydrocarbures, rappelle le rapport.