Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Covid-19 : le variant anglais représente plus d’un tiers des cas en Ile-de-France

09 février 2021 à 10h45 Par Mikaël Livret
Un laboratoire a analysé 7 000 tests PCR effectués entre le 1er et le 7 février en Ile-de-France.
Crédit photo : Pixnio - Photo d'illustration

L’Ile-de-France est la région la plus impactée par l’essor de ce variant jugé plus contagieux. Il est déjà majoritaire dans un département de la région.

Course contre la montre. La part du variant anglais dans les cas positifs au Covid-19 continue de croître à une vitesse inquiétante en Ile-de-France. Selon les résultats de 7 000 tests PCR (entre le 1er et le 7 février), menés par les laboratoires Biogroup, la souche britannique du virus représente désormais 37,7% des cas positifs en Ile-de-France.

"Il y a une courbe assez exponentielle, a expliqué à BFMTV Caroline Gutsmuth, directrice générale du laboratoire BPO-Bioépine à Neuilly. La semaine dernière, on était à 24% en Ile-de-France. Début mars, plusieurs scientifiques s'accordent à le dire, ça sera la souche majoritaire".

Dans les Yvelines, c'est déjà le cas, selon cette étude. Ce variant jugé plus contagieux représente désormais 52% des cas positifs. Il atteint 47% dans le Val-de-Marne et 43% pour les Hauts-de-Seine.

L’étude Biogroup a également permis de se pencher sur les variants brésiliens et sud-africains. Pour le moment, ils ne représentent que 2,7% des tests positifs dans la région parisienne.