Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Covid-19 : à quoi ressemblerait un couvre-feu en Île-de-France ?

13 octobre 2020 à 16h30 Par Maud Tambellini
Gare de Paris Saint-Lazare
Crédit photo : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

La piste d’un couvre-feu a été plusieurs fois évoquée ces derniers jours, notamment en région parisienne. Une mesure similaire a déjà été appliquée en avril dans les Outre-mer ; laissant entrevoir ce qui peut nous attendre.

Pour tenter de ralentir la circulation du virus dans la population, le gouvernement réfléchirait à instaurer un couvre-feu dans les zones en alerte maximale. « Un couvre-feu n’est pas à exclure en Île-de-France. Aucune piste ne l’est » a déclaré ce mardi 13 octobre au matin Marlène Schiappa.

Concrètement, la ministre déléguée auprès du ministre de l’intérieur a évoqué une mesure qui pourrait être instaurée très localement. Si on lit entre les lignes, on peut alors imaginer un couvre-feu au cas par cas dans la région ; concentré sur les grandes villes.

Concernant à proprement parler ce qu’on appelle un couvre-feu, la mesure a déjà été appliquée début avril en Martinique et en Guadeloupe. Tout déplacement était interdit entre 20 heures du soir et 5 heures du matin, sous peine d’une amende de 135 euros. (La Guyane a aussi instauré un couvre-feu qui s’est avéré efficace entre 21h et 5h du matin avec fermeture des bars et restaurants.)

Mais il faut replacer ce couvre-feu dans son contexte, nous étions alors en plein confinement. Si l’on se penche alors sur l’exemple de nos voisins, en Allemagne, un couvre-feu vient d'être instauré à Berlin entre 23h et 6h du matin. Tous les magasins sont fermés sauf les pharmacies et les stations-service. Autre ville allemande, à Francfort, le couvre-feu est même en vigueur dès 22h et jusqu’à 6h du matin.

Emmanuel Macron doit s’exprimer demain soir à 19h55 à la télévision lors d’une interview pour TF1 et France 2. Gilles Bouleau et Anne-Sophie Lapix seront les journalistes qui mèneront l’interview.

En attendant le hashtag #CouvreFeu est déjà en top tendance France ce mardi sur twitter avec de nombreux détournements.