Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Nación Latina

Colombie : la ville de Bogota instaure un droit de sortie genré (vidéo)

22 avril 2020 à 10h00 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Pixabay

Comme au Pérou – qui est revenu sur la mesure – et au Panama, la capitale colombienne a instauré un droit de sortie alterné pour femmes et hommes.

Ce système en Colombie a un nom : «  pointe et genre ». Il s’inspire du système « pointe et plaque » qui restreint aux heures de pointe la circulation automobile en fonction du numéro des plaques minéralogiques. A Bogota, ce droit de sortie genré, signé le 8 avril, a officiellement débuté le 13 avril. Jusqu’à la fin du confinement, les femmes sortent désormais dans la rue les jours pairs. Les hommes les jours impairs, et les personnes trans selon leur identité de genre.

Une mesure nécessaire pour Claudia Lopez, maire de Bogota, afin de limiter l’affluence dans les supermarchés, les pharmacies et les banques de la ville. Et ainsi ralentir la propagation de l’épidémie de Covid-19… Pour rappel, la capitale colombienne constitue le principal foyer épidémique du pays, avec 1 682 des 3 977 cas enregistrés. Plusieurs professions restent quand même autorisées à sortir, tous genres confondus, du personnel soignant aux livreurs, en passant par les épiciers, les pharmaciens ou les journalistes. En cas d’infraction, une amende de 220 euros est infligée. A noter que le Pérou, qui avait adopté une mesure similaire le 1er avril, a finalement fait marche arrière une semaine plus tard.