Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Nación Latina

Brésil : une fillette de 8 ans tuée par une balle perdue à Rio (vidéo)

23 septembre 2019 à 07h29 Par Jérome Pasanau
Les habitants ont manifesté samedi dernier pour demander la fin des violences policières
Crédit photo : Twitter @FabioMS08

À Rio, la police a ouvert une enquête hier après la mort d’une petite fille de 8 ans, vendredi 20 septembre. Agatha a été abattue lors d’une fusillade entre policiers et criminels présumés.

Elle n’avait que 8 ans. Agatha Sales Felix est morte vendredi soir à Rio, touchée dans le dos par une balle perdue échangée lors d’une fusillade entre policiers et criminels présumés dans une favela, le Complejo de Alemao, située dans le nord de la ville.  

Sur place, les habitants accusent la police de bavure. Selon plusieurs témoins cités dans la presse locale, au moment de la mort d’Agatha, il n’y avait aucun affrontement dans la favela. La fillette aurait été tuée d'une balle perdue dans le dos quand la police a tiré sur deux personnes à moto.  

De son côté, la police a indiqué être intervenue pour faire face à des attaques simultanées menées par des bandes criminelles dans différents lieux de la favela, un des quartiers pauvres où vit près d'un quart de la population de Rio et où y règne le crime organisé. La police qui, de son côté, a ouvert une enquête. Aucune arrestation n’a pour le moment eu lieu.  

Samedi, submergés par l’émotion et criant “justice, justice”, des centaines d’habitants ont défilé pour demander au gouvernement de faire cesser les violences. Certains ont également agité des mouchoirs blancs depuis les fenêtres pour réclamer un cessez le feu.  

Des habitants qui tiennent le gouverneur Wilson Witzel pour responsable de l’augmentation du nombre de morts pendant les opérations de police. Selon les données officielles, au cours des 8 premiers mois de l’année, 1 249 personnes sont mortes lors de descentes de police.  

Agatha Felix est la 5ème mineure décédée lors d’opérations de police cette année selon les chiffres de l’association Fogo Cruzado, association qui recense les fusillades à Rio. Les décès dus aux violences au Brésil ont augmenté de 10,4% en 2018 selon le Forum brésilien pour la sécurité publique (FBSP)