Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Mundo Latino

Brésil : A la découverte de la déesse de la mer (vidéo)

30 janvier 2020 à 16h30 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Pixabay

Direction le Brésil pour y célébrer la déesse de la mer.

Le 2 février est jour de fête au Brésil. On célèbre le plus grand festival afro brésilien en l’honneur de Iemanja, la déesse de la mer. Giulia, de l’Alliance Française de Rio, nous présente cette déesse : 

« Iemanja est une divinité, il s’agit de la déesse de l’eau salée, donc de la mer et des océans. C’est pourquoi elle est aussi connue sous le nom de reine de la mer. C’est elle qui protège notamment les pêcheurs et les marins. Elle est également associée à la famille comme symbole de fertilité. On la perçoit aussi comme une mère protectrice. Le jour de Iemanja se fête partout dans le pays, mais les plus grandes célébrations ont lieu dans les villes du littoral brésilien au bord de la mer, qu’est son élément naturel. »

Mais d’où vient cette tradition ? Explications de Giulia :

« Cette tradition vient des religions brésiliennes d’origine africaine, notamment de religions polythéistes à traditions orales. La célébration de ce jour, c’est aussi une façon de valoriser cet héritage. Ces religions admettent l’existence de plusieurs divinités qui sont rattachées aux éléments et aux forces de la nature. Iemanja est la déesse de l’eau salée. Il existe une autre divinité pour l’eau douce, une autre pour les forêts… »

Comment célèbre-t-on cette déesse ? Réponse de Giulia :

« Le rite le plus répandu le 2 février, c’est les offrandes. Le plus souvent des fleurs que l’on lance à la mer comme remerciement, pour des bénédictions reçues. Les personnes portent généralement des habits aux couleurs bleu clair, blanc ou argentés qui sont les couleurs de Iemanja. Dans plusieurs endroits, les habitants, et notamment les pêcheurs organisent aussi une procession, le cortège religieux parcours ainsi les rues de la ville avec une grande image de Iemanja. Des danses et des prières sont aussi organisées. »

Petite curiosité, Iemanja est aussi connue pour sa beauté et sa vanité. Quand on perd un bijou sur la plage, les brésiliens ont l’habitude de dire que c’est Iemanja qui l’a pris. Il faut donc faire attention quand vous vous baignerez sur les plages brésiliennes.