Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Becky G dévoile ce qu’elle ne supporte pas dans la culture latine

01 juin 2018 à 12h20 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Becky G

Becky G est l’une des stars de l’industrie musicale latine. Cependant, il y a certains aspects de la culture latine qu’elle ne supporte pas. Elle s’exprime, sans tabou.

Becky G, alias Rebecca Marie Gomez, est née le 2 mars 1997 à Inglewood, en Californie, aux États-Unis. Cependant, elle a des origines latines, au Mexique plus précisément. C’est d’ailleurs dans des productions mexicaines qu’elle fait ses débuts, comme dans le film El Tux en 2008, avant d’entamer une carrière dans l’industrie musicale d’abord en chantant en anglais, puis en espagnol, la langue de ses parents. Aujourd’hui, elle est ainsi l’une des stars de la musique latine, et notamment grâce à son tube Mayores en duo avec Bad Bunny. Mais si elle doit sa carrière à ses origines, il y a certains aspects de la culture latine qui la dérange, voire même qu’elle ne supporte pas. Lors d’un entretien accordé à l’agence de presse EFE, la jolie brune a exprimé le fond de sa pensée. 

Becky G commence d’abord par évoquer ses premiers pas dans le show-business : « Cela a été très intéressant quand avec mes chansons en anglais, on me disait : ‘’Vous avez fait votre choix, nous n’allons pas écouter ce que vous avez à dire (…), votre opinion n’a pas d’importance’’. Cela m’a beaucoup affecté en tant qu’artiste, car j’avais un message et une histoire à transmettre ». Elle explique ensuite que les choses ont empiré quand elle a sorti ses premières chansons en espagnol : « J’ai commencé à faire de la musique latine et en tant que femme dans le genre urbain latino, cela a été un problème plus grave. Il y a beaucoup de belles choses à dire sur la culture latine, mais ce que je n’aime pas, c’est le machisme. Dire que les femmes doivent faire des enfants, s’occuper d’eux, entretenir la maison, laver le linge, être une bonne épouse, une bonne mère ». 

Mais malgré son jeune âge et les violentes critiques, Becky G a toutefois décidé de poursuivre son rêve et sa carrière. « J’ai trouvé ma voix, mon message, mon style, mon tout : je me suis trouvée sexy. Tes rêves semblent impossibles quand tu es une femme, parce que justement, tu es une femme. La différence pour moi est que Shakira et Jennifer Lopez, les gens les connaissaient déjà en tant que femme, mais ils ne me connaissaient que comme une jeune fille. Maintenant, je suis une femme, j’ai 21 ans et j’ai une mission et un message plus larges : émanciper les femmes et leur enseigner tout ce qu’elles sont capables de faire », conclut-elle, déterminée à faire changer les mentalités. Girl power !