Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Bad Bunny : une enseignante s’en prend à ses textes sur Facebook !

25 octobre 2018 à 14h00 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Bad Bunny

Sur les réseaux sociaux, Bad Bunny se fait remonter les bretelles par une enseignante furieuse contre les paroles de ses chansons.

Bad Bunny enchaîne les tubes et les collaborations. Son dernier duo avec Drake sur le titre Mia bat tous les records. Désormais, le chanteur portoricain prépare même une nouvelle chanson avec la bomba latina Jennifer Lopez et un album en commun avec J Balvin. Que de projets prestigieux ! Mais le succès du « mauvais lapin » fait grincer les dents de certaines personnes, et notamment celles d’une certaine Velley Jessiesther, une enseignante. Sur les réseaux sociaux, cette dernière n’a pas manqué de pointer du doigt le contenu des chansons du chanteur. 

« Dites-moi, comment je suis censée demander à mes élèves d’étudier ? Comment, dans ce monde de fantaisie virtuelle et de relations virtuelles où ils vous voient comme un Dieu, je suis censée enseigner ? Comment se fait-il qu’après des années d’études dans l’enseignement, je sois à peine capable de payer mes factures alors que vous en faisant rimer des mots obscènes vous gagnez des millions ? », commence-t-elle par écrire dans une longue lettre ouverte publiée sur Facebook. Elle poursuit : « Je ne sais pas si nous devons le féliciter pour ses concerts complets ou pleurer. Je sais que beaucoup évoquent ses qualités humaines, son humilité et toutes les bonnes choses qu’il fait (…), mais personne ne veut comprendre que parler avec des mots indécents et dénigrer les femmes sont ses plus grandes réalisations et mèneront à la perte de nos écoles. Si ce n’est pas déjà le cas ». 


Contre toute attente, le message de cette enseignante a été lu par Bad Bunny en personne. Touché par ces mots, il n’a pas hésité à lui répondre, sur ses propres réseaux sociaux, en estimant ne pas être « le secrétaire d’état à l’éducation » du pays. Sans jamais remettre en question ses paroles osées, il déplore cependant la fermeture d’écoles sur son île natale et s’inquiète du sort de certains enfants. La discussion aurait pu s’arrêter là, mais Velly Jessiesther a renchéri dans un nouveau message Facebook. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par BAD | BUNNY (@badbunnypr) le

Elle a d’abord tenu à remercier Bad Bunny d’avoir pris le temps de lui répondre malgré un « agenda chargé ». « Je ne lui souhaite rien de mauvais, car j’ai entendu de bonnes choses sur lui, mais il y une chose sur laquelle nous serons jamais d’accord : les paroles de certaines de ses chansons. Pourquoi devons-nous inciter les jeunes à la violence ? Pourquoi est-il nécessaire de dénigrer les femmes ? Je comprends que votre musique est le résultat d’une demande explicite du public, mais cela ne vous donne-t-il pas une indication de la décadence morale dans laquelle nous vivons ? (…) Pourquoi ne changez-vous pas vos paroles ? ».