Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Bad Bunny : son duo surprenant pour la Fête des Pères (Vidéo)

17 juin 2019 à 13h00 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Bad Bunny

Bad Bunny sort de sa zone de confort et dévoile une collaboration surprenante pour la Fête des Pères.

Bad Bunny comme vous ne l'avez jamais vu... et jamais entendu ! Il y a presque un an, le groupe Los Rivera Destino a fait le buzz sur la toile en proposant sa propre version de la chanson Te Boté Remix de Nio Garcia, Casper, Darell, Ozuna, Nicky Jam et Bad Bunny. Une prestation largement saluée par les internautes et par Bad Bunny en personne.

BAD BUNNY CHANTE POUR DE VRAI

Les trois chanteurs ont ainsi pu entrer en contact avec le « conejo malo ». Ils ont longtemps échangé pa Messages Privés sur les réseaux sociaux. Puis, en mars dernier, une première vraie rencontre a été organisée à San Juan, à Porto Rico. L’alchimie a été immédiate entre le trio de chanteurs et l’interprète du tube Estamos Bien et rapidement l’idée d’un projet commun a été évoquée…

Ce dimanche 16 juin 2019, à l’occasion de la Fête des Pères, Bad Bunny, redevenu Benito Martinez (son vrai nom) et ses nouveaux camarades de Los Rivera Destino ont enfin dévoilé le fruit leur collaboration surprise, la chanson Flor (clip ci-dessous). Une chanson qui, selon PAPER Magazine, fait « référence à la sensibilité et à la profondeur émotionnelle (…) pour souligner la souplesse de la figure paternelle », et dans laquelle Bad Bunny chante (et ne rappe donc pas !).

BAD BUNNY SORT DE SA ZONE DE CONFORT

Dans un communiqué, les membres de Los Rivera Destino reviennent sur la naissance de cette surprenante collaboration : « Nous voulions célébrer les bons pères et ceux qui ne sont pas des pères de sang, mais qui sont des figures paternelles pour les personnes qui n’ont pas de père dans leur entourage. Cela peut être un grand-père, une grand-mère, une mère, un oncle… Nous avons parlé de tout cela lorsque nous nous sommes rencontrés pour la première fois ».

Un second se souvient ensuite de l’enthousiasme de Bad Bunny lors de l’enregistrement de Flor en studio : « Il voulait absolument chanter, contrairement à ce qu’il fait habituellement dans le trap. Il voulait sortir de sa zone de confort, je pense que c’était son idée depuis le début ».