Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Bad Bunny et J Balvin confirment leur album en commun (Vidéo)

20 septembre 2018 à 15h00 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Bad Bunny

À l’issue d’une longue interview, J Balvin et Bad Bunny ont annoncé la sortie prochaine d’un album en commun. Le titre, la date de sortie, on vous dit tout.

Les fans en ont rêvé. Ils le font enfin. Bad Bunny et J Balvin viennent tout juste de confirmer leur prochain projet : un album en commun. Et c’est auprès de nos confrères de COMPLEX que les deux artistes ont décidé d’annoncer cette grande nouvelle. Au cours d’un long entretien vidéo (plus de 30 minutes) avec Angel "El Guru’’ Vera, entre confessions, anecdotes et séance photos, on apprend ainsi que cet album se nomme Oasis (vidéo ci-dessous à partir de 24’00). 

Encore très mystérieux sur le sujet, J Balvin et Bad Bunny préfèrent d’abord livrer la définition d’une oasis. « C’est une issue, un soulagement, un moyen de se rafraîchir. Quand tu croises une oasis, tu te rends compte de tout ce qu’il te manque, les choses vitales dont tu as besoin. C’est pour ça qu’on parle souvent d’eau, car c’est vital pour les humains », explique Bad Bunny. « Je pense que l’album va sortir en septembre… », ajoute J Balvin en jetant un œil à son équipe. 

UN ALBUM AVANT LA FIN DU MOIS DE SEPTEMBRE ?

À défaut de s’étaler sur les thèmes et les influences de leur futur album, Balvin revient sur sa toute première rencontre avec son cadet : « Au début, il était très timide. Il est toujours timide d’ailleurs. Bad Bunny est beaucoup plus réservé que ce que les gens peuvent penser. Je l’ai rencontré à un concert, c’était comme si j’avais vu un petit dinosaure et maintenant, il est devenu un gigantesque tyrannosaure ». 

Les deux acolytes évoquent aussi l’évolution de la musique latine, et notamment la naissance du trap qu’ils estiment être une renaissance de la culture latine. « Le latin trap est très nécessaire. Je pense même que c’est très important et il faut que cela continue à l’être. Cela a permis à de nombreux artistes de l’ancienne génération de se dire ‘’ok, je dois sortir de ma zone de confort et surfer sur cette vague pour me réinventer’’ », déclare J Balvin.