Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Au secours, les Backstreet Boys reprennent Despacito !

13 juin 2017 à 17h01 Par Ludo

Le groupe star des années 90 tente un come back avec le tube de Luis Fonsi et Daddy Yankee. Si vous voulez notre avis, c'est pas gagné.

Impossible d’être passé à côté du tube Despacito à moins peut-être d’avoir vécu six mois dans l’espace comme Thomas Pesquet. Et encore, avec un peu de wifi dans la station spatiale et une bonne appli musicale il y a de quoi « disfrutar » comme on dit en espagnol. Bref, la chanson de Luis Fonsi et Daddy Yankee est un énorme tube mondial qui a chamboulé le marché de la variété dans le monde entier.

Avec près de 2 milliards de vues sur Youtube pour le clip et presque 300 millions rien qu’avec la version de Justin Bieber en anglais, Despacito continue de battre des records et dépasse les frontières. Aujourd’hui, la chanson est toujours numéro 1 du fameux classement Hot 100 de Billboard. Seule le tube des années 90 « La Macarena » a fait mieux jusqu’à présent. Conscients du buzz incroyable que génère le titre, beaucoup d’artistes en Europe et aux États-Unis tentent de surfer sur la vague. En espérant peut-être se relancer et faire parler d’eux.

Les derniers a avoir commis l’irréparable : Les Backstreet Boys. Ne cherchez pas, si vous avez moins de 20 ans il est possible que ce nom vous échappe. Sinon, vous avez certainement dansé sur leurs tubes alors que vous portiez un jean délavé il y a de cela une bonne vingtaine d’années. Si le tube Despacito a bien marché dès le début, il faut quand même reconnaître que la version avec des paroles en anglais de Justin Biber lui a donné un élan incroyable. Même si le jeune canadien a plus d’une fois massacré la chanson en live mais ça c’est une autre histoire. Du coup, plutôt que de choisir d’en faire une version en allemand ou en japonais, certains artistes proposent des nouvelles versions dans la langue de Shakespeare. C’est ce qu’ont fait Les Backstreet Boys lors d’une interview à Miami. La version improvisée a rapidement fait le tour des réseaux sociaux pour le plus grand bonheur des fans. Mais pas forcément de nos oreilles.