Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Nación Latina

À Rio, les gangs assurent le confinement !

31 mars 2020 à 12h02 Par Caroline Cayol
Crédit photo : AFP

Alors que le président brésilien Jair Bolsonaro rejette toute mesure de confinement, le couvre-feu est imposé par les gangs dans certains quartiers de Rio de Janeiro.

D’après l'agence de presse Reuters, des chefs de gang ont enregistré ce message à destination de la population des favelas : «Quiconque sortira dans la rue pour se balader recevra une punition et servira d’exemple. Mieux vaut rester chez soi sans rien faire. Le message est passé». Le message est diffusé dans les rues avec des portes voix par des criminels armés jusqu'aux dents.

Ils ont également imposé un couvre feu demandant aux habitants de certains quartiers de l’ouest de Rio à rester chez eux après 20 heures.

L'effet est radical !

La situation est prise très au sérieux dans ces bidonvilles où vivent 1,5 million de personnes sans aides sociales et un manque d’hygiène flagrant. Les familles vivent souvent à 6 ou 7 dans des espaces confinés et insalubres. Il n'y a même pas d'eau courante.

Le ministre de la santé brésilien qui veut imposer le confinement national a entamé un bras de fer avec le président Jair Bolsonaro qui ne veut pas en entendre parler. Le coronavirus a déjà fait 136 morts et infecté 4256 personnes au Brésil, selon les chiffres officiels publiés le 30 mars. Chiffres qui ne prennent pas en compte les 15 millions de brésiliens qui n'ont pas de couverture santé.