Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Insolite

« 13 Reasons Why » : polémique autour d’une scène de viol, le créateur s’explique (Vidéo)

11 juin 2018 à 18h00 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : Netflix

SPOILER ! Dans l'ultime épisode de la saison 2 de " 13 Reasons Why ", une scène d'une extrême violence a choqué de nombreux internautes. Face aux critiques, le créateur s'explique et défend son programme.

Attention spoiler ! 13 Reasons Why est l’une des séries phares de Netflix. La saison 2 vient d’ailleurs d’être dévoilée. En plus de revenir sur le suicide de Hannah Baker, les téléspectateurs sont également témoins du harcèlement dont ont été victimes d’autres élèves du lycée Liberty High, et notamment Tyler humilié et violé avec un balai lors du dernier épisode de la saison 2 (vidéo ci-dessous). Ce traumatisme le poussera d’ailleurs à vouloir commettre une fusillade pendant le bal de fin d’année. Une scène d’une violence extrême qui a, sans surprise, choqué de nombreux internautes. 

Aujourd’hui, Brian Yorkey, le créateur de la série co-produite par la chanteuse Selena Gomez, explique la scène à nos confrères du magazine Vulture : «Nous sommes engagés dans ce programme à raconter des histoires véridiques sur des choses que les jeunes traversent de la façon la plus inébranlable possible. Nous comprenons parfaitement que cela signifie que certaines scènes du spectacle soient difficiles à regarder (…). Mais le fait est que, aussi intense que soit cette scène ou ses réactions, elle ne se rapproche même pas de la souffrance éprouvée par les gens qui traversent réellement ces choses. Quand nous disons que quelque chose est «dégoûtant» ou difficile à regarder, cela signifie souvent que nous attachons de la honte à l'expérience. Nous préférerions ne pas être confrontés à cela. Nous préférerions qu'il reste hors de notre conscience. C'est pourquoi ces types d'agressions sont sous-déclarés. C'est pourquoi les victimes ont du mal à chercher de l'aide. Nous croyons que parler de cela est tellement mieux que le silence ».