Une attaque terroriste à Barcelone

17 août 2017
Par Bertrand Loppin
Le terrorisme a une nouvelle fois frappé. Cette fois-ci, c’est l’une des villes les plus touristiques d’Espagne qui a été visée. Le nombre des victimes est élevé.

C’est l’horreur et la barbarie qui ont frappé en fin d’après midi la capitale de la catalogne. Une camionnette blanche a percuté sur 600 m la foule sur les Ramblas à Barcelone. La police de Catalogne a rapidement confirmée qu'il s'agissait d'une attaque terroriste. Le conducteur aurait pris la fuite à pied. L'homme qui a foncé dans la foule avec son van serait vêtu d'une chemise blanche à rayures. Il mesurerait 1m70. Il est activement recherché.

Très rapidement, la police a bouclé tout le secteur. Des hélicoptères ont survolé la zone. Facebook a activé le safety check. Les taxis barcelonais ont offert gratuitement leurs services pour évacuer les personnes restées dans le centre ville. Les hôpitaux de Barcelone ont lancé un appel aux dons de sang.

Un bilan provisoire officiel a été communiqué par le gouvernement autonome catalan. Il fait état de 13 morts et d’au moins 50 blessés. De leur côté, les forces de l'ordre ont localisé une deuxième fourgonnette qui pourrait être impliquée dans l'attentat. Le véhicule a été retrouvé à Vic, dans l'agglomération de Barcelone, selon l'agence de presse espagnole EFE. Le véhicule a pu être loué afin de faciliter la fuite des terroristes. La police catalane annonce également avoir arrêté un suspect. Il n'est pas possible, pour le moment, de dire s'il s'agit du conducteur de la fourgonnette. La police catalane a enfin indiqué qu’il n’y avait « aucune personne retranchée dans un bar du centre de Barcelone », contrairement à ce qu’avaient avancé plus tôt d’autres sources policières.

Après ce nouvel acte terroriste, Les réactions sont nombreuses : « La priorité est de secourir les victimes et faciliter le travail des forces de sécurité », a tweeté le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy. Le FC Barcelone rend hommage aux victimes. « Nous avons le coeur serré après l'attaque sur notre ville. Nous envoyons toute notre force aux victimes, à leurs familles et aux citoyens de Barcelone ». Emmanuel Macron a adressé à son tour ses "pensées" et "la solidarité de la France" aux victimes. La maire de Paris Anne Hidalgo dénonce un acte terroriste « odieux et lâche ». Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a assuré que les Etats-Unis étaient "prêts à assister" les autorités espagnoles, après l'attaque terroriste qui a frappé le centre de Barcelone.

Si vous avez des proches à Barcelone et vous êtes sans nouvelle, voici le numéro d'urgence du consulat général de France : (00 34) 93 270 30 35. Une cellule de crise a également été ouverte à Paris. Elle est joignable au numéro suivant : 01 43 17 51 00.