Un city-break à Saint-Domingue

18 mai 2017
Par Ludo
Trop souvent les touristes qui débarquent en République Dominicaine zappent la capitale. On les comprend mais on va vous montrer qu'il rate quelque chose.

Quoi de plus normal après 9 heures d’avion que de sauter dans son maillot de bain et de piquer une tête dans la Mer des Caraïbes. C’est en général ce que font les vacanciers français lorsqu’ils débarquent en République Dominicaine. La plupart du temps du côté de Punta Cana, région qui concentre les plus belles plages du pays. Du coup, la capitale du pays Santo-Domingo en espagnol dans le texte est trop souvent délaissée. Et c’est bien dommage.

Malgré tout on doit reconnaître qu’il y avait jusqu’à présent des raisons à cela. Depuis Punta Cana par exemple il fallait au moins 4 heures de route jusqu’à peu pour rejoindre Saint-Domingue. Aujourd’hui une nouvelle autoroute permet d’accélérer et en 2 heures et demie maximum vous pouvez effectuer le trajet. Idem si vous séjournez dans la belle région de Samana au Nord-Ouest du pays. Maintenant que la question de l’accès à la ville est résolu posez vos valises et suivez le guide.

Toute visite de Saint-Domingue commence forcément par une promenade dans les rues de la vieille ville. On l’appelle la «Zona Colonial » en référence bien sûr au passé historique de toute cette région de la caraïbes. Sachez également que Christophe Colomb lui-même a mis les pieds à Saint-Domingue. La ville lui rend d’ailleurs hommage et vous pourrez visiter un mausolée qui lui est consacré si ça vous dit. Au chapitre des visites, ne ratez surtout pas la Cathédrale de Saint-Domingue, un petit bijou considéré comme la première église catholique des amériques. Ca nous rajeunit pas tout ça. Après la visite prenez le temps de flâner dans les petites rues, de vous attabler à la terrasse d’un café ou de fouiner dans un comedor. Ce sont des petites épiceries locales où l’on trouve carrément de tout et à tous les prix.

Enfin, à l’heure du dîner, n’hésitez-pas à pousser la lourde porte en bois d’une bâtisse coloniale du centre ville. Vous aurez toutes les chances de tomber sur un patio fleuri , éclairé à la bougie et accueillant un petit restaurant typique.

Ludovic Vilain.