Ricky Martin: Donald Trump pourrait empêcher son mariage

DR
12 octobre 2017
Par Ludovic Vilain
Les nouvelles dispositions anti-immigration du Président Américain pourraient empêcher Ricky Martin d’épouser son compagnon aux États-Unis.

Cela fait des mois que le chanteur portoricain et son compagnon planchent sur leur futur mariage. La cérémonie, objet de toutes les rumeurs a même déjà été annoncée alors que Ricky Martin est toujours officiellement célibataire. Dernièrement, on apprenait que les cartons d’invitation étaient presque prêts et le choix du lieu de la cérémonie quasiment arrêté. Si au départ Ricky Martin envisageait de se marier à Porto Rico, son île natale, il semblerait qu’il ait changé d’avis après les ravages récents des ouragans Irma et Maria. Tout porte à croire que le mariage du siècle pourrait avoir lieu aux États-Unis, sans doute à Los Angeles où Ricky Martin et son compagnon Jwan Yosef résident la plupart du temps. Pourtant, tout cela pourrait ne pas se faire à cause de Donald Trump.

Le président américain vient en effet de promulguer un nouveau décret anti-immigration qui entre autres, interdit l’entrée sur le territoire des États-Unis de tous les ressortissants syriens. Problème pour Ricky Martin, son fiancé Jwan est israélien et il a plusieurs membres de sa famille qui sont de nationalité syrienne. Dans une interview au magazine Ocean Drive, il a déclaré qu’il n’accepterait pas qu'on puisse empêcher la famille de son fiancé de venir à leur mariage à cause de cette nouvelle mesure. Si Donald Trump persiste, Ricky Martin promet de déplacer le lieu du mariage hors du territoire américain. Parmi les autres pistes étudiées en ce moment par le couple, Stockholm, la capitale de la Suède ou encore l’Espagne. Quoiqu’il arrive, Ricky Martin promet de rendre publique sa décision. Dans la même interview, il explique qu’il se considère comme vivant dans une famille moderne et qu’à ce titre et en tant que personnalité publique il a le droit de partager les détails de son mariage avec ses fans. On est donc suspendu au bon vouloir de Donald Trump.