Insolite

Miami : un Airbus atterrit en urgence à cause d’un oiseau

24 novembre 2017 à 13h00 Par Ludo
Crédit photo : PIxabay

Les passagers du vol 1498 d’American Airlines en provenance de Mexico se souviendront de leur arrivée aux États-Unis. Alors qu’il était en approche finale, leur avion a percuté un oiseau de plein fouet les obligeant à un atterrissage d’urgence.

Voilà un fait divers insolite qui n’est pas sans rappeler le film américain « Sully » avec Tom Hanks, lui-même d’ailleurs inspiré d’une histoire vraie. Le 15 janvier 2009 à New-York un avion de la compagnie aérienne US Airways a percuté des oiseaux peu de temps après son décollage. En panne de ses deux moteurs, l’Airbus a réussi à se poser sur le fleuve Hudson en plein cour de la ville et tous les passagers ont survécu. Un miracle que l’on doit au courage et à l’expérience du commandant de bord, le fameux « Sully ». Une attitude qu'a eu aussi l’équipage de cet avion mexicain qui s’est posé en urgence il y a quelques jours à Miami en Floride.

Les faits rapportés dans le journal le Dailymail ont de quoi faire frémir, même si on sait que tout s’est bien terminé pour les passagers de ce vol. Leur avion était en approche au-dessus du sud de la Floride dans la matinée de ce jeudi. Le ciel était dégagé, la météo idéale, mais soudain un volatile est venu heurter l’avant de l’appareil alors que celui-ci volait encore à une altitude assez élevée. Les passagers ont pour certains affirmé avoir ressenti un léger choc à cet instant-là. Les pilotes de leur côté ont tout de suite compris de quoi il s’agissait et ont entamé calmement les manœuvres pour effectuer un atterrissage d’urgence. Dans l’impossibilité d’évaluer visuellement les dégâts sur l’appareil, il était impératif de rejoindre la terre ferme au plus vite.

Il s’en est suivi de longues minutes d’angoisse pour les passagers à qui le personnel de bord a demandé de se mettre en position de sécurité pour l’atterrissage. Un atterrissage que l’équipage a réussi sans aucune difficulté. Un employé de la compagnie aérienne a expliqué stupéfait qu’il arrivait parfois que des oiseaux percutent des avions, mais jamais comme ça.