Lulu: le chien qui ne voulait pas travailler pour la CIA

Pixabay
25 octobre 2017
Par Ludo
Les services secrets américains ont tout essayé pour recruter ce labrador noir qui nous fait craquer. Objectif de la CIA, former la chienne à la détection des explosifs. Recrue très prometteuse, elle est aussi très têtue. Aujourd’hui, Lulu a dit non à cette mission délicate.

Voilà une histoire incroyable qui pourrait faire l’objet d’un film à Hollywood. Celle de Lulu, une chienne labrador repérée par la CIA et qui était destinée à collaborer avec les services secrets pour renifler les bombes et autres types d’explosifs. Mais c’était sans compter sur les ambitions personnelles de cette chienne incroyable qui visiblement se destinait à une autre vie.

Reçue toute petite au centre d’entraînement de la CIA près de Washington, Lulu a d’abord commencé par se faire remarquer de façon très positive. Elle réussissait haut la patte les premiers tests d’aptitude et semblait parfaitement capable d’assurer des missions délicates pour le compte des services secrets américains. La CIA la destinait en effet à la détection des engins explosifs de toute sorte, dans un contexte où partout dans le monde la tension est maximum en ce qui concerne le risque d’attentat. Mais visiblement, ce contexte géopolitique tendu n’a pas intéressé Lulu qui a renoncé à poursuivre son entraînement.

Dans un communiqué très sérieux mais qui prête à sourire, la CIA vient en effet d’annoncer qu’elle avait pris la délicate décision de rendre sa liberté à Lulu. Dans la même publication, les services secrets expliquent que pour ce type de mission il est impératif que les chiens apprécient le travail qu’ils effectuent. Ce qui n’était pas le cas de Lulu qui préférait jouer et manger plutôt que de renifler les cibles indiquées par son coach. La CIA s’est donc séparée avec regret de sa jeune recrue. Lulu vit aujourd’hui avec son entraîneur qui l’a adoptée. Peut-être qu’un jour elle viendra en visite officielle à Paris pour rencontrer Nemo, le chien d’Emmanuel Macron qui fait aussi des siennes à l’Elysée. Le labrador- griffon du président français a en effet récemment uriné sur une cheminée du palais présidentiel en pleine réunion avec les ministres.

28/08/17 | Emmanuel et Brigitte Macron avec Nemo, le nouveau chien de l'Élysée. Il s'agit d'un croisé Griffon/Labrador de couleur noire âgé de plus d'un an. Le chien a été baptisé Nemo, en hommage au capitaine Nemo du roman de Jules Verne, Vingt mille lieux sous les mers. Bienvenu, Nemo! 🐶☘️♥️ ——————————————————————————28/08/17 | Emmanuel and Brigitte Macron with Nemo, the new dog of the Élysée Palace. It is a black Griffon/Labrador crusader over one year old. The dog was baptized Nemo, in tribute to Captain Nemo of Jules Verne's novel, Twenty thousand places under the sea. Welcome, Nemo! 🐶☘️♥️ #EmmanuelMacron #BrigitteMacron #Nemo #Élysée #Paris #Touquet #Macron #Couple #CouplePrésidentiel

Une publication partagée par Emmanuel et Brigitte Macron (@emmanueletbrigittemacron) le