Les pourboires bientôt obligatoires ?

DR
31 août 2017
Par Ludovic Vilain
Si vous êtes du genre radin avec les serveurs, il va peut-être bientôt falloir changer d’attitude.

En effet, face à la nette baisse des pourboires, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie envisage des modifications qui ne vont pas plaire à tout le monde. Une enquête commandée par le voyagiste TripAdvisor révèle que seuls 15% des sondés donnent systématiquement des pourboires, et 16% ne laissent jamais rien aux serveurs, même lorsqu’ils sont satisfaits de la prestation. D’autre part, selon une autre enquête de Directours, donner des pourboires est un réflexe pour 96% des Français mais seulement pendant les vacances. Histoire de se faire bien voir sans doute par nos voisins italiens ou espagnols. Toujours est-il que la conséquence est la même et le constat inquiétant, on assiste en France à une véritable raréfaction des pourboires.

Les clients préfèrent aujourd’hui poster des commentaires et des critiques sur internet plutôt que de récompenser directement le personnel de restauration. On rappelle quand même que les pourboires ne sont absolument pas obligatoires puisque le service est compris dans votre addition. Mais c’est justement cela qui pourrait peut-être changer.

C'est ce qu'explique Hervé Becam (qui n’est pas de la famille du footballeur David), vice-président de l’Union des métiers et des industries du tourisme, « Des réflexions sont actuellement en cours. On essaie de trouver un système différent en regardant ce qui se fait ailleurs. Et si nécessaire, il faudra modifier la loi », prévient-il. Dans la foulée, il a annoncé le souhait de permettre aux cuisiniers, aux femmes de ménage et aux réceptionnistes de profiter des pourboires. Il a toutefois assuré qu’il n’a jamais été dans notre intention de rendre les choses obligatoires comme c’est le cas aux USA ».

De l’autre côté de l’Atlantique en effet, le service n’est pas inclus dans l’addition et vous avez plutôt intérêt à ne pas oublier le pourboire sous peine de voir le serveur vous courser en pleine rue. Un petit moment de honte dont on espère se passer encore longtemps en France, mais jusqu’à quand ?