La pilule influe-t-elle sur notre voix ?

dr
21 septembre 2017
Par Clément Gwizdz
On savait que la pilule faisait grossir, perdre la libido mais voilà des chercheurs britanniques ont révélé cette semaine qu’elle modifierait notre voix. Quelles sont les conséquences dans la vie de tous les jours ?

Les femmes vont avoir peut-être une raison supplémentaire de délaisser la pilule en lisant cet article. Cette dernière reste le premier moyen de contraception en France, mais son usage décline. Les enquêtes Fecond de 2010 et 2013 le prouvent. En trois ans, le recours à la pilule est passé de 50% à 41% chez les femmes entre 15 et 49 ans. Il faut dire que les enquêtes menées depuis une trentaine d’années peuvent les inquiéter. Elles ont démontré la plupart du temps les effets secondaires de la pilule. Parmi lesquels: la nausée, des maux de tête, la prise de poids, des changements d’humeur et même des symptômes dépressifs ou encore une diminution de la libido. Une étude suédoise a montré une diminution du désir sexuel chez les femmes qui prenaient une contraception hormonale. 27% d’entre elles disaient avoir constaté une diminution de leur désir sexuel. Ces effets seraient dus au fait que les taux d’hormones sexuelles influencent la libido.

Une autre étude vient de voir le jour et ne devrait pas arranger les choses. Des chercheurs britanniques se sont penchés sur la question et ont recruté 44 femmes qui ne prenaient pas la pilule, et 21 femmes qui la prenaient. Objectif constater les effets sur leur façon de parler, à différents moments de leur cycle menstruel.

Des résultats surprenants

Les résultats vont vous surprendre. Ils ont été publiés dans Plos One. On apprend que la voix des femmes ne change pas sous contraceptif hormonal. Par contre, la voix des femmes qui ne prennent pas la pilule est plus aiguë lorsqu’elles sont dans une phase d’ovulation. Mais alors quelles sont les conséquences dans votre quotidien ? Tout simplement si vous souhaitez plaire aux hommes. Sachez qu’ils sont plus sensibles à ce type de voix; des voix aigues. Selon les chercheurs, ils ressentent inconsciemment qu’une femme est en mesure d’avoir des enfants. Mais attention, les chercheurs restent prudents et vont approfondir leurs études sur le sujet.