La frite belge en danger ?

21 juin 2017
Par Maud Tambellini
Vent de panique en début de semaine au royaume de Belgique. En cause : un projet de la commission européenne qui pourrait nuire à la fameuse recette de frites belges, adepte de plusieurs bains d’huile. Mais l’UE se veut rassurante, une porte parole de l’institution ayant même déclaré il y a peu « la frite c’est chic » !

La vraie recette de la frite belge

Tous les spécialistes vous le diront. Pour obtenir des frites bien croustillantes, il faut obligatoirement plonger les pommes de terres tranchées dans deux bains d’huile. L’un à température moyenne, l’autre à température plus élevée. Le choix des patates n’est pas non plus à négliger pour le goût bien sûr, mais c’est bien ce double bain d’huile qui est dans le collimateur de la commission européenne !

En fait la commission préparerait un projet pour lutter contre la présence de l’acrylamide dans nos aliments. Cette substance est classée comme cancérigène probable par l’Organisation Mondiale de la Santé. Plusieurs études scientifiques établiraient en effet un lien entre l’acrylamide et les cancers de l’utérus, de l’ovaire et du rein.

Or, elle serait produite spontanément lors de la cuisson d’aliments à plus de 120 degrés. Et la double bain d’huile des frites si l’on respecte la recette belge entrainerait ainsi une très forte concentration d’acrylamide.

Le ministre flamand du tourisme monte au créneau

En tout cas preuve que le projet a alarmé les belges jusqu’au plus haut sommet de l’Etat, en fin de semaine dernière le ministre flamand du tourisme Ben Weyts a même adressé une lettre au commissaire européen à la sécurité alimentaire. Même si la frite est loin d’être le seul aliment qui caractérise la gastronomie du pays.

Mais pas de panique semble-t-il. Face à la polémique, une porte-parole de la commission vient de déclarer il y a peu : "la Commission n'a aucune intention de bannir la frite belge ou tout autre type de frite qui existe. Elle est très attachée aux aspects culinaires dans nos Etats membres". Et de conclure: "la frite c'est chic. Passons aux choses plus croustillantes".

On n’oublie pas néanmoins de manger autre chose que des patates en respectant le fameux adage 5 fruits et légumes par jour. Ca tombe bien d’ailleurs puisqu’en ce moment ils sont en fête !