L’Aérosol, le nouveau spot francilien tendance de la rentrée !

23 août 2017
Par Bertrand Loppin
L’aérosol a ouvert ses portes depuis début août. Bar éphémère, temple des cultures urbaines, ce nouveau lieu installé dans un hangar SNCF va vous surprendre.

Vous avez envie de découvrir un nouveau lieu pour sortir ? Vous allez être servi. Depuis le 2 aout, l’Aérosol a ouvert ses portes. Ce bar éphémère s’est installé au 54 rue de l’Evangile dans le 18eme arrondissement de Paris. Il est abrité dans un ancien hangar SNCF. À l’intérieur, vous trouverez donc un bar. Mais ce n’est pas tout, le site dispose d’un dancefloor, qui peut se transformer en piste de roller. Chacun peut en effet venir librement danser sur des rollers. Sur place, on peut en louer pour 5€ de l’heure. Pour animer le tout, des Dj se succèdent pour assurer des sets sur des morceaux de house, d’électro, de rap, de hip-hop ou d’afrobeat.

En extérieur, plusieurs food trucks vous attendent. Au programme, des hot-dogs avec Richard's Hot Dog, des burgers avec Nolita Street, des pizzas avec Airstream Pizza, mais aussi des spécialités plus originales avec notamment Munchies Food Truck qui propose une cuisine égyptienne et japonaise, des spécialités grecques avec le food truck Nykos ainsi que de la poutine avec le Pout's Truck. Et si la chaleur est au rendez-vous, vous pouvez même vous rafraÎchir avec une glace grâce à La Tropicale.

Autre originalité de ce lieu, 300 m de mur sont mis à votre disposition. Que vous soyez graffeur pro ou totalement novice vous pourrez venir faire vos graffittis et laisser s’exprimer votre fibre artistique. Sur place, vous trouverez même un petit magasin avec des bombes de peinture.

D’ici au 1er septembre, une seconde salle du lieu s’ouvrira pour vous dévoiler un gigantesque musée de Street Art et de Graffiti, réalisé en collaboration avec le site Maquis-Art. Des œuvres de grands noms tels que Invader, Shepard Fairey, JonOne, Banksy, Dondi White ou encore Crash y seront exposées. Des activités à la fois ludiques et futuristes vont y seront proposées, avec notamment une expérience de réalité virtuelle ainsi qu’un mur numérique que vous pourrez vous amuser à graffer. Autre projet dans les cartons verra le jour dans les prochaines semaines : un marché de créateur, un skate park, une BDthèque,…

L’objectif de ce lieu est de rassembler tout public : fans des cultures urbaines mais aussi familles, jeunes vieux, bobos, banlieusards... Un seul mot pour décrire la philosophie du lieu : Liberté. Liberté de dessiner sur les murs, liberté de bouger à sa guise sur le sol, liberté de venir pique niquer sur le site sans forcément consommer au bar et aux foodtruck. Pour profiter de tout ça, vous disposerez seulement de quelques mois. Ce lieu fermera ses portes le 28 janvier prochain. Et pour les plus flemmards qui rechercheraient un spot relaxant, autre solution. On vous propose de tester le concept du bar à sieste.