Il se fracture le pénis et ne s’en aperçoit que le lendemain

13 octobre 2017
Par Ludovic Vilain
Un britannique de 47 ans a mis plus de douze heures avant de se rendre compte qu’il s’était fracturé le pénis en plein ébat sexuel. Ça fait mal !

Voilà bien une mésaventure qu’on ne souhaite absolument à personne, pas même à son pire ennemi. Un homme de 47 ans, en plein possession de ces moyens s’est fracturé le pénis en plein ébat. Seulement, il n’aurait ressenti les premiers symptômes que douze heures plus tard.

Le quadragénaire a confié que, pendant l'acte sexuel, il n'avait simplement ressenti qu'un petit pincement au pénis. Il était alors en pleine action avec sa nouvelle partenaire et bien sûr il n’a pas voulu interrompre ce moment caliente. Il ajoute d’ailleurs que cela n’a absolument pas gêné la suite des opérations. Son érection se maintenait, le désir était toujours là. Il a donc estimé qu’il pouvait aller au bout de son devoir conjugal. Mais quelques heures plus tard, les choses se sont gâtées.

L’homme a constaté douze heures plus tard qu'il avait un gros bleu sur son pénis et son scrotum. Il a aussi remarqué des traces de sang dans ses urines, ce qui n’est pas bon signe. Et une douleur qui minute après minute se faisait plus importante. Il a donc décidé de se rendre aux urgences de l’hôpital le plus proche où les médecins ont diagnostiqué une fracture du pénis. Opéré en urgence, il en a eu le droit à deux semaines d’abstinence totale. Et oui, c’est le prix à payer quand on veut jouer les étalons !