Il manque 484 euros à chaque Français pour boucler ses fins de mois !

12 septembre 2017
Par Bertrand Loppin
Un Français sur trois connaît des fins de mois difficiles. Pour être, à l’aise, une rallonge de 484€ par mois en plus serait nécessaire. Pour autant, l’optimisme demeure. 51% estime que leur pouvoir d’achat va s’améliorer…

En cette rentrée, s’il y a bien un sujet sensible, c’est celle de votre budget. Après les dépenses des vacances, votre compte en banque déjà bien malmené doit faire face aux dépenses de rentrée. Alors que les pourboires pourraient bientôt devenir obligatoires, les fins de mois sont pour beaucoup difficiles. Le constat n’est pas vraiment réjouissant. Selon l'édition 2017 du baromètre Cofidis-CSA, 45% des Français déclarent «vivre mal». 30% déclarent boucler «tout juste» leur budget et 26% déclarent rencontrer des difficultés financières récurrentes. Les Français sont aussi très nombreux à avoir régulièrement recours au découvert bancaire. 30% sont à découvert au moins une fois tous les trois mois. 44% se trouvent «dans le rouge» au moins une fois par an. Le montant moyen du découvert n'a jamais été aussi élevé: 364€ contre 361€ en 2016.

Toujours selon ce même baromètre, les Français estiment qu'il leur manque en moyenne 484€ par mois pour vivre « confortablement ». Ce montant est en progression de + 20€ par rapport à l'an dernier. Pour autant, pas question de se laisser aller à la déprime. 64% des Français projettent de se lancer dans un projet nécessitant des dépenses importantes dans les prochains mois. Pour financer leurs projets, 62% comptent puiser dans leur épargne personnelle. Près d'un tiers envisage de solliciter un crédit.

Encore mieux, les français restent optimistes. Pour 51% d’entre eux, leur pouvoir d'achat va augmenter ou rester stable au cours des douze prochains mois, particulièrement chez les jeunes. 33% des 18-24 ans pensent que leur pouvoir d'achat augmentera bientôt. A contrario, les plus de 65 ans sont beaucoup plus sceptiques: 76% sont convaincus que leur pouvoir d'achat va bientôt diminuer.

En attendant donc des jours meilleurs et une augmentation de leurs revenus, les français rognent en priorité sur les loisirs (46%), l'habillement (46%), l'équipement de la maison (31%) et l'alimentation (19%). Pour s’en sortir, ils privilégient les achats malins via la consommation collaborative, les ventes privées ou groupées, ainsi que les objets d'occasion. 47% des Français estiment avoir amélioré leur pouvoir d'achat par ce biais. Ceci explique le succès de sites comme, Leboncoin, Airbnb ou encore Blablacar.