Musique

Beyonce remixe Mi Gente, le tube de J Balvin

29 septembre 2017 à 17h35 Par Ludovic Vilain
Crédit photo : DR

La star américaine a posé sa voix sur la chanson du colombien. But de l’opération, récolter des fonds pour les victimes des catastrophes en Amérique Latine.

Il ne se passe pas une journée sans qu’une star ne se mobilise après les catastrophes naturelles qui ont frappé le Mexique et les Caraïbes. Jennifer Lopez a par exemple offert un chèque d’un million de dollars pour venir en aide à Porto Rico et Salma Hayek a lancé une campagne d’appel aux dons pour le Mexique, son pays d’origine. On a vu aussi récemment une émission exceptionnelle à la télévision américaine. Un genre de téléthon avec une pléiade de stars qui se sont prêtées au jeu pour la bonne cause évidemment.

Aujourd’hui et c’est l’événement de ce week-end croyez-nous, Beyoncé  apporte elle aussi sa contribution en réalisant un featuring exceptionnel sur le titre de J Balvin et Willy William, le fameux tube Mi Gente. Sorti au début de l’été, la chanson s’est rapidement imposée comme un succès planétaire. On s’est même demandé si elle n’allait pas finir par détrôner le titre Despacito. Le tube de Luis Fonsi et Daddy Yankee avoisine les 4 milliards de vues sur Youtube, grâce notamment à une version en spanglish enregistrée par Justin Bieber.

Beyoncé elle, a fait encore mieux en s’emparant du titre de J Balvin et Willy William. Alors qu’on n’est plus à une surprise près avec la Queen B elle nous a encore scotchés. Beyoncé vient en effet de dévoiler sa version de Mi Gente dans laquelle elle chante non pas en spanglish, comme c’est la mode en ce moment mais en espagnol et en français. Le remix de Beyoncé est incroyable et va à notre avis casser la baraque. Ca tombe bien parce que Beyoncé en a bien l’intention. La chanteuse a en effet décidé  de reverser les bénéfices des ventes de ce remix aux organisations comme l’UNICEF qui travaillent à secourir les populations sinistrées au Mexique ou à Porto Rico. Décidémemnt, Beyoncé  n’est pas une diva, c’est plutôt une grande dame.