Musique

Bad Bunny et Maluma: qui interprétera la chanson officielle du Mondial 2018 ?

29 novembre 2017 à 16h40 Par Ludo
Crédit photo : Bad Bunnny Official

Tout le monde s’attend à voir Maluma interpréter la chanson officielle de la Coupe du Monde de football 2018, mais le jeune Bad Bunny n’a pas dit son dernier mot.

Avant de se jouer sur le terrain, la compétition de la Coupe du Monde de Football 2018 a déjà commencé en coulisses. Si les matchs auront bien lieu l’été prochain en Russie, l’enjeu qui se joue en ce moment est tout autre. La FIFA qui organise l’événement est censé choisir prochainement la chanson officielle qui accompagnera la compétition et sera chantée devant des centaines de millions de personnes le jour du match d’ouverture. Une véritable consécration pour l’artiste qui aura ce privilège. En 2010 en Afrique du Sud, c’est Shakira qui avait été choisie et qui avait cassé la baraque toute l’année avec son tube Waka Waka. Une période faste pour la chanteuse colombienne qui contraste avec la mauvaise passe qu’elle traverse en ce moment.

Ces dernières semaines c’est en Colombie que les rumeurs se sont faites les plus insistantes autour de cette fameuse chanson officielle. Plusieurs sources bien informées croient en effet savoir que Maluma aurait déjà été choisi par la FIFA. Il faut bien avouer que le Pretty Boy possède des atouts incomparables qui peuvent lui permettre de décrocher la timbale. À seulement 23 ans, il s’est imposé en quelques mois avec ses tubes « Chantaje » ou « Felices los 4 » dans le monde entier. Son physique sexy permet aussi d’attirer un public féminin qui pourrait ainsi s’intéresser en masse à la compétition sportive. Maluma est aussi très proche du milieu du football. Il a d’ailleurs voulu être footballeur lui-même et entretient aujourd’hui des relations amicales avec Lionel Messi et Neymar. Mais tout n’est pas joué pour autant puisqu’il y a quelques jours, tous les projecteurs se sont portés sur un autre candidat : Bad Bunny.

Benito Antonio Martinez Ocasio de son vrai nom est en effet l’artiste qui monte en ce moment en Amérique Latine et aux États-Unis. Le portoricain âgé lui aussi de 23 ans, est dans un style musical urbain jugé moins violent et plus festif que le reggaeton. Baptisé « El Trap », ce genre musical lui a déjà donné l’occasion de très belles collaborations avec des stars comme Karol G, J Balvin ou Farruko, qui toutes disent le plus grand bien du jeune homme, tant sur sa créativité que sur son état d’esprit. Le public de Bad Bunny, assez jeune, est aussi peut-être moins « midinettes » que celui de Maluma. Autant d’arguments qui pourraient lui permettre de coiffer Maluma au poteau.